RechercheRECHERCHE | PAGE EXTERNE | INSTANCE APP GDC EXT.
Recherche Vous pouvez également saisir ou scanner un code-barres afin de trouver un titre


Masquer (Hide)/Afficher (Show) NEWS FEED
ACTUELLEMENT (CURRENTLY)

NEWSFEED
Nous sommes le lun. 29 nov. 2021 02:54

Article le plus récent du blog
Messages récents du forum



Tendance mensuelle des recherches (Ext.):

Publicité/Liens sponsorisés

Le topic généraliste du cinéma

Ici on parle de tout, on se présente également. Cet espace est réservé aux membres enregistrés.

Modérateurs : bluraydefectueux, vivaldi21

Règles du forum
Il est préférable d'éviter les sujets sensibles (religion, politique) sont proscrits les sujets portant sur les techniques de piratage des œuvres. L'Espace détente (bar) est un espace où la convivialité doit être l'objectif principal.
     
Avatar de l’utilisateur
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 16613
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Re: Le topic généraliste du cinéma

Messagepar bluraydefectueux » ven. 22 oct. 2021 05:11

Alec Baldwin dans la tourmente, il a tué malencontreusement une femme de l'équipe de tournage , directeur de la photographie, et blessé grièvement le réalisateur du western Rust. Une arme chargée à balles réelles apparement

https://www.nbclosangeles.com/entertain ... ui9DH-CRs8


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!

Re: Le topic généraliste du cinéma

Publicité

Publicité/Liens sponsorisés
 

Avatar de l’utilisateur
Sypnos
Messages : 961
Enregistré le : mer. 20 sept. 2017 21:22

Re: Le topic généraliste du cinéma

Messagepar Sypnos » ven. 22 oct. 2021 12:00

Pas cool. Ca rappelle d'autres accidents du même genre comme celui qui a coûté la vie à Brandon Lee sur le tournage de The Crow.
"Ma vie, mes lectures, tout ce qui me concerne tourne autour du cinéma.
Donc pour moi, le cinéma c’est la vie et vice-versa."
- Sergio Leone

Avatar de l’utilisateur
rodi
Messages : 1344
Enregistré le : dim. 14 oct. 2018 14:42

Re: Le topic généraliste du cinéma

Messagepar rodi » ven. 22 oct. 2021 16:11

Bonjour,

Alec Baldwin dans la tourmente, il a tué malencontreusement une femme de l'équipe de tournage , directeur de la photographie, et blessé grièvement le réalisateur du western Rust. Une arme chargée à balles réelles apparement


Merci pour l'information : le réalisateur du film risque la mort

Avatar de l’utilisateur
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 16613
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Re: Le topic généraliste du cinéma

Messagepar bluraydefectueux » sam. 23 oct. 2021 07:32

Bonjour, je me demande où est la faille... Les accessoiristes ...
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!

Avatar de l’utilisateur
Sypnos
Messages : 961
Enregistré le : mer. 20 sept. 2017 21:22

Re: Le topic généraliste du cinéma

Messagepar Sypnos » sam. 23 oct. 2021 12:33

bluraydefectueux a écrit :Bonjour, je me demande où est la faille... Les accessoiristes ...


Erreur humaine ou acte prémédité ?

Il faudra attendre les conclusions de l'enquête.
"Ma vie, mes lectures, tout ce qui me concerne tourne autour du cinéma.
Donc pour moi, le cinéma c’est la vie et vice-versa."
- Sergio Leone

Avatar de l’utilisateur
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 16613
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Re: Le topic généraliste du cinéma

Messagepar bluraydefectueux » sam. 23 oct. 2021 13:07

c'est à ce demandé, on va vite en savoir plus.. mais la piste de l'erreur humaine reste la piste privilégiée pour le moment.
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!

Avatar de l’utilisateur
rodi
Messages : 1344
Enregistré le : dim. 14 oct. 2018 14:42

Re: Le topic généraliste du cinéma

Messagepar rodi » sam. 23 oct. 2021 18:45

Bonjour,

Le trailer du film Uncharted est sorti :




Erreur humaine ou acte prémédité ?


J'espère vraiment que c'était un simple accident comme avec Brandon Lee mais il faut savoir que beaucoup de personnes n'ont pas apprécié la parodie de Trump par Alec Baldwin dans le SNL :


Avatar de l’utilisateur
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 16613
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Re: Le topic généraliste du cinéma

Messagepar bluraydefectueux » sam. 23 oct. 2021 18:54

merci pour ces infos. J'en ai ajouté une (dans le cas "Cyberpunk" sous section JV) le méga patch correctif next gen "Cyberpunk 2077" est reporté au premier trimestre 2022...
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!

Avatar de l’utilisateur
rodi
Messages : 1344
Enregistré le : dim. 14 oct. 2018 14:42

Re: Le topic généraliste du cinéma

Messagepar rodi » ven. 29 oct. 2021 07:21

Bonjour,

Le site hdnumérique propose de nouveaux tests de BR UHD :

- Orange mécanique : https://www.hdnumerique.com/dossiers/95 ... nique.html

Notez que la sortie de l'édition française (Steelbook Titans of Cult) est reportée au 10 novembre 2021. Les plus impatients peuvent se tourner vers l'import (Benelux, USA ou UK) disponible depuis cette fin septembre avec VF et sous-titres français

Contrairement à Shining du même éditeur, pas de zoom-avant destructeur à déplorer. Malgré une géométrie quelque peu corrigée, le cadrage reste assez proche du précédent vidéo disque. En revanche, l'apport de définition apparaît immédiatement perceptible. Cela fait très plaisir à voir. La dimension mollassonne des images issues du précèdent master a disparu. Cela se traduit par plus de netteté, plus de profondeur. L'affinement est perceptible aussi bien sur les gros plans iconiques portés sur Alex (avec ses faux cils en pattes d'araignée), que sur les différentes œuvres d'art érotique collectées par la "femme aux chats". Les visages s'affinent : l'infirmière dans la clinique Ludovico, les différents gardiens de la prison... Le grain 35mm retrouve aussi une densité plus authentique.

Sous le passage souterrain, lors de l'attaque controversée du clochard, un magnifique bleu-nocturne illustre les qualités du nouvel étalonnage des couleurs HDR. Orange Mécanique laisse s'exprimer des dégradés de couleurs moins pâles, moins jaunes/verdâtres. Les contrastes sont bien plus forts avec un pic de luminosité atteint à plus de 5000 nits. La température des couleurs varie suivant les séquences et la dimension émotionnelle des scènes. Froide par exemple lorsqu'Alex se rend à l'hopîtal et subit sa fameuse thérapie. Toujours est-il que des teintes magenta ont été accentuées. Cela affecte quelque peu la neutralité des blancs sur certaines séquences, il faut le reconnaître. Et les tons chair détiennent des notes légèrement rosées. Mention spéciale au rendu des couleurs vives qui s'expriment en Wide Color Gamut sous un jour nouveau (les couleurs arc-en-ciel aperçues dans le magasin de disque, les glaces goûteuses des deux jeunes filles).


En HDR10, le niveau de luminosité du pixel le plus lumineux de l'ensemble du flux (MaxCLL) s'élève à 5064 nits avec quelques pics mesurés au dessus des 4000 nits. Une valeur moyenne des pics de luminosité a été mesurée à 1080 nits. De même, sur la globalité du long-métrage, 99.26% des plans sont composés de hautes lumières (avec une médiane de 213 nits). Concernant la compression vidéo HEVC, le bitrate moyen a été mesuré à 49755 kbps.




- The Green Knight : https://www.hdnumerique.com/dossiers/97 ... night.html

Le spectateur est rapidement plongé dans un univers médiéval soigné. L'ambiance est à la fois contemplative et déroutante. L'étalonnage Dolby Vision prend tout son sens tant The Green Knight nous embarque dans des ambiances les unes des autres forts différentes, entre rêve et réalité. Des scènes marquées par une obscurité quasi totale s'entremèlent à des prises de vue lumineuses portées sur de vastes étendues verdoyantes. La gestion optimisée des couleurs (et des ombres) participe amplement à l'expérience mystique proposée par ce film.

Vous attendent sur ce chemin initiatique : des visions hallucinantes, portées par différents changements de perspective. Tantôt sobres, tantôt éclatantes sur les événements les plus surnaturels, les couleurs jouent un rôle essentiel. D'autant que les costumes médiévaux et les paysages irlandais emmerveillent. Ils sont déployés au travers d'images à la définition impeccable (une captation 6.5K), et sont servis en HDR par des lumières sublimes. Comparativement au disque simple Blu-ray, la version 2160p va nettement plus loin, y compris sur le registre de la définition. Les détails faciaux sont bien plus accrocheurs et les textures sont retranscrites avec plus de justesse encore. Le tout sans grain aucun.


En HDR10, le niveau de luminosité du pixel le plus lumineux de l'ensemble du flux (MaxCLL) s'élève à 1216 nits avec de nombreux pics réguliers au dessus des 1000 nits. Une valeur moyenne des pics de luminosité a été mesurée à 517 nits. De même, sur la globalité du long-métrage, 79.28% des plans sont composés de hautes lumières (avec une médiane de 206 nits). Concernant la compression vidéo HEVC, le bitrate moyen a été mesuré à 61114 kbps et 68859 kbps (avec surcouche DV).



- Un homme en colère : https://www.hdnumerique.com/dossiers/97 ... olere.html

Remake du film Le Convoyeur de Nicolas Boukhrief, Un Homme en Colère a été tourné en numérique, principalement à l'aide de caméras Sony Venice (6K). Porté par un récit de vengeance sanglant, ce film de Guy Ritchie a bénéficié d'un master intermédiaire 4K. Cette édition française signée Metropolitan fournit une présentation en 2160p, technologie HDR10.

Du grain a été ajouté en post-production pour simuler une texture 35mm. Cela épaissit les images et confère une forme de rugosité appropriée avec la personnalité du protagoniste. Les détails restent nets et vifs, aussi bien en Blu-ray qu'en Ultra HD Blu-ray. Ce dernier conserve un léger ascendant avec un petit voile de finesse supplémentaire et une compression plus solide. Pas de différence jour-nuit mais un léger affinement remarquable sur les affiches en extérieur, les immeubles de bureaux et les gros plans centrés sur quelques-uns des grands acteurs composant l'affiche (Jason Statham, Andy Garcia, Scott Eastwood).

Sombre, dur, et porté par quelques éclats de violence sadique, Un Homme en Colère adopte une palette de couleurs complémentaires orange/sarcelle. Mais l'ambiance reste relativement désaturée et les environnements traversés conservent une température assez froide évoquant l'acier. Quelques touches de couleurs primaires vives parviennent tout de même à s'infiltrer (les néons dans les scènes du bar). L'étalonnage HDR parvient quant à lui à conférer un peu plus d'éclat général : de la brillance sur les armes à feu et les visages, des contrastes renforcés, des blancs réhaussés. On reste toutefois dans des propositions assez conservatrices, avec peu de pics lumineux mesurés au-delà des 400 nits.


En HDR10, le niveau de luminosité du pixel le plus lumineux de l'ensemble du flux (MaxCLL) s'élève à 809 nits. Une valeur moyenne des pics de luminosité a été mesurée à un plus modeste 188 nits. De même, sur la globalité du long-métrage, 82.01% des plans sont composés de hautes lumières (avec une médiane de 132 nits). Concernant la compression vidéo HEVC, le bitrate moyen a été mesuré à 75993 kbps.



- Sans un bruit 2 : https://www.hdnumerique.com/dossiers/97 ... uit-2.html

Sans un Bruit 2 est le fruit d'un tournage supervisé principalement en 35mm. Des caméras Panavision Panaflex Millennium XL2 associées à des optiques anamorphiques ont été utilisées. Des caméras numériques Arri Alexa Mini ont aussi été employées. Mais seulement pour quelques rares passages. On pense à la scène sous-marine. Le master intermédiaire a été supervisé en 4K. Ce second opus signé de nouveau John Krasinski profite d'un étalonnage couleurs en Dolby Vision.

Dans ce futur post-apocalyptique où l'humanité est menacée par des créatures à l'ouie fine, le grain 35mm se juxtapose à la dégradation des décors. L'aspect insalubre des environs traversés s'en trouve renforcé. Le tournage 35mm a permis de développer un sentiment d'intemporalité et de nostalgie. Le grain se montre plus discret sur les scènes en extérieur jour. La version HDR renforce la lisibilité des détails d'ombres avec des blancs plus nets et une brillance optimisée sur les nombreuses séquences tournées dans l'ancienne fonderie. En matière d'étalonnage des couleurs, on retrouve les même couleurs chaudes et hautement saturées aperçues lors du premier film. Elles illustrent les émotions développées par les personnages qui cherchent à survivre. Dans ce drame familial, verts et rouges profonds s'entremêlent à des lumières souvent naturelles : la lumière bleue du crépuscule, quelques couchers de soleil éclatants, des bougies.

En matière de définition, le disque 4K Ultra HD Blu-ray fournit des images solides. C'est le cas de l'homologue Blu-ray, tiré lui aussi d'un master 4K. Il s'en sort honorablement. En plus du grain plus fidèlement retranscrit, des détails légèrement affinés sont proposés sur la version UHD. C'est attestable sur les plans larges (les plans inauguraux au sein du centre urbain déserté, les lignes électriques, la tour de radio sur l'île).


En HDR10, le niveau de luminosité du pixel le plus lumineux de l'ensemble du flux (MaxCLL) s'élève à 560 nits. Une valeur moyenne des pics de luminosité a été mesurée à 376 nits. De même, sur la globalité du long-métrage, 87.95% des plans sont composés de hautes lumières (avec une médiane de 163 nits). Concernant la compression vidéo HEVC, le bitrate moyen a été mesuré à 58551 kbps et 62441 kbps (avec surcouche DV).

Avatar de l’utilisateur
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 16613
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Re: Le topic généraliste du cinéma

Messagepar bluraydefectueux » ven. 29 oct. 2021 16:49

Sans un bruit 2 que j'ai hâte de voir ! Merci à vous pour ces tests.
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!


Retourner vers « l'Espace détente Bluraydefectueux.com »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Common Crawl [Bot] et 0 invité