RechercheRECHERCHE | PAGE EXTERNE
Recherche Vous pouvez également saisir ou scanner un code barre afin de trouver un titre


Masquer (Hide)/Afficher (Show) NEWS FEED
ACTUELLEMENT (CURRENTLY)

NEWSFEED
Nous sommes le jeu. 3 déc. 2020 18:36

Articles récents du blog
Messages récents du forum



Tendance mensuelle des recherches (Ext.):

Publicité/Liens sponsorisés

Statistiques au 15/12/2019

Ce forum n'est accessible qu'en lecture seule.

Modérateur : bluraydefectueux

     
Avatar de l’utilisateur
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 10217
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Statistiques au 15/12/2019

Messagepar bluraydefectueux » lun. 16 déc. 2019 15:01

Avertissement :
-Ces statistiques sont basées sur le nombre de titres présentant des problèmes, et pas sur le nombre de consommateurs touchés (qui est impossible à déterminer).
-Par souci de cohérence, elles ne prennent pas en compte les 6 titres belges indiqués "en bonus" dans l'index.


Si vous ne souhaitez pas vous plonger dans les détails, l'essentiel est résumé ci-dessous.

L'ESSENTIEL A RETENIR

- Titres : 325 titres ont été signalés comme défectueux. A l'origine du problème en février 2015, il ne nous en avait été annoncé que 24.

- Années : 118 titres seulement relèvent des années 2008-2009 de "résine défectueuse". 207 titres ont donc été produits HORS de la période incriminée et échappent aux explications officielles.

- Presseurs : QOL est le presseur le plus touché, avec 214 titres. MPO et Arvato complètent le podium, avec respectivement 32 et 22 titres (à l'époque, ces presseurs avaient d'ailleurs reconnu quelques rares défectuosités).

- Editeurs : 6 éditeurs, qui ont travaillé prioritairement avec QOL, sont particulièrement touchés et regroupent 225 titres: M6, TF1, Wild Side, Pathé, Gaumont, Europacorp.



1. STATISTIQUES GENERALES (en nombre de titres)

♦ Répartition des titres défectueux selon les ANNEES de première édition:

Image

Les défectuosités débordent largement des années 2008 et 2009 "officiellement" incriminées, qui ne représentent que 36%. Si l'explication officielle était exacte, il ne devrait y avoir que très peu de titres postérieurs à 2009, or c'est tout le contraire.
On peut en déduire que la "résine" (si tant est que ce soit le seul problème) a été utilisée bien plus longtemps qu'on nous l'a indiqué. Les explications officielles relèvent plus de la communication que d'une vérité avérée.

(Ce fait est à rapprocher de témoignages sur des sites étrangers, où il est fait mention de problèmes de résine -japonaise, comme en France- sur des titres asiatiques de 2011 et 2012. Ce qui laisse supposer que des lots défectueux de résine se sont promenés dans le monde entier sur plusieurs années.)


♦ Répartition des titres défectueux selon les PRESSEURS:
(statistique basée sur les 309 titres dont le presseur est connu, n'incluant pas 16 titres encore Non Determinés)

Image

Sans surprise, on constate que c'est QOL qui est majoritairement impacté : 214 titres, soit 69% des titres dont le presseur est connu à ce jour. A moindre échelle, Arvato et MPO présentent un nombre de défectuosités non négligeable. Ces 2 presseurs avaient reconnu à l'époque quelques rares défectuosités (1 ou 2 seulement), mais ils sont plus atteints qu'ils ne l'ont reconnu. Pour les autres presseurs, il n'existe aucune explication officielle. Ont-ils aussi utilisé la résine mise en cause, ou s'agit-il d'un autre phénomène, voire du hasard ?


♦ Répartition des titres défectueux selon les EDITEURS:

Par souci de clarté, ce graphique ne présente que les 10 éditeurs ayant le plus de titres défectueux. Les autres sont cités à la suite.

Image

Six éditeurs trustent la grande majorité de titres (225 titres, soit 69% du total): M6, Wild Side, TF1, Pathé, Gaumont, Europacorp. Acheter un BD d'un de ces éditeurs présente un risque potentiel.

Les éditeurs non présents dans le graphique sont:
-6 titres: Fox, Warner
-5 titres: Opening
-4 titres: Arte, ARP, Universal Music
-3 titres: Anime, Bac Films, France Telévisions, LCJ, Sony
-2 titres: Diaphana, Koba, Orange
-1 titre: AdVitam, Bodega, Carlotta, Dreamworks, Dybex, Factoris, La Rabbia, MK2, Potemkine, Sidonis, Warner Music


2. STATISTIQUES APPROFONDIES (en nombre de titres)

♦ Répartition des titres défectueux selon les ANNEES ET LES PRESSEURS:

Ce graphique permet de visualiser la part de chaque presseur dans chaque année.

Image
(ND= presseur non encore determiné)

On constate immédiatement l'impact considérable de QOL (en orange), et ceci sur toutes les années. De tout temps il y a eu chez QOL des titres défectueux, sans discontinuer, en quantité non négligeable. Alors que les défectuosités décroissent chez les autres presseurs au fil des années, elles restent importantes chez celui-ci. Il y a toujours eu chez ce presseur un problème de fond, mais lequel ?


♦ Répartition des titres défectueux selon les ANNEES ET LES EDITEURS:

Ce graphique permet de visualiser la part de chacun des 10 plus gros éditeurs touchés dans chaque année.

Image

Le graphique permet de "traçabiliser" chaque éditeur au fil des années et peut avoir une utilité pour un acte d'achat.
Ainsi, à titre d'exemples, acheter du M6 (orange) ou du Wild Side (vert) présente un risque sur de nombreuses années. Par contre pour TF1 (jaune), ce sont surtout 2008 et 2009 qui posent problème.


♦ Répartition des titres défectueux selon les EDITEURS ET PRESSEURS:

Ce graphique permet de visualiser la relation entre éditeurs et presseurs, et l'impact de ces derniers sur les 10 éditeurs les plus touchés.

Image

Sans surprise, on constate l'impact considérable de QOL (orange) sur tous les gros éditeurs. Et dans une moindre mesure, celui d'Arvato-Sonopress (violet) et de MPO (vert).
On note par ailleurs que tous les titres touchés chez M6, Europacorp ou UGC sont des QOL. On peut logiquement en déduire que ces éditeurs ont travaillé (quasi) exclusivement avec QOL pendant toutes ces années. Tous leurs titres édités jusqu'en 2015 (cessation d'activité de QOL) doivent être surveillés.


3. PRATIQUEMENT, QUE FAUT-IL EN PENSER ?

Ces statistiques sont à prendre avec les précautions d'usage.‭ ‬Il serait erroné d'affirmer que TOUS les disques de tel ou tel titre,‭ ‬éditeur ou presseur peuvent être sujets à défectuosité.‭ ‬Cependant,‭ ‬le phénomène n'est pas stabilisé,‭ ‬en moyenne‭ ‬6‭ ‬nouveaux titres nous sont encore signalés chaque mois,‭ il convient donc de rester sur ses gardes.

Pour les blu-ray que vous possédez déjà,‭ ‬il sera ainsi pertinent de surveiller régulièrement‭ (‬chaque année au moins‭) ‬l'évolution physique:
-‭ ‬des titres répertoriés sur ce‭ ‬site,‭ ‬bien sûr,
-‭ ‬mais aussi de tous vos autres titres des principaux éditeurs ou presseurs concernés.‭ ‬Car le phénomène met plusieurs années à se manifester (nous avons vu des cas où la défectuosité apparaît au bout de‭ ‬10‭ ‬ans‭ !). ‬Un disque qui est ‭"‬intact‭" au jour J peut ‬ne plus fonctionner le lendemain.

‬Pour un achat à venir,‭ ‬vous prenez évidemment un risque si le titre est répertorié sur ce site‭ (‬l'un de nos membres a ainsi par exemple eu‭ ‬3‭ ‬exemplaires défectueux de suite du même titre‭)‬.
Mais vous prenez aussi un risque potentiel si vous convoitez un autre titre, non encore répertorié, d'un des presseurs ou éditeurs les plus touchés,‭ ‬et édité dans les‭ "‬années noires‭"‬.‭
Le plus pertinent est évidemment de se renseigner auparavant en évitant l'achat d'impulsion,‭ ‬et de déballer et tester immédiatement le disque après achat‭ (‬afin d'obtenir un échange auprès du commerçant‭)‬.‭ ‬C'est‭ ‬la précaution minimale à prendre,‭ ‬qui ne garantit certes pas d'une future défaillance.


4. ET POUR L'AVENIR ?

A dire vrai, nous ignorons s'il montrera un tassement ou une persistance du phénomène.‭ ‬Les plus optimistes penseront que les‭ "‬années-résine officielles‭" ‬sont loin derrière nous et que les pressages ultérieurs sont plus fiables.‭ ‬Les plus pessimistes noteront que les explications officielles ont été bien légères et qu'il faut s'attendre à de nouveaux dégâts.

Nous restons pour notre part dans l'expectative, car la statistique n'est actuellement pas encourageante.
En effet, comme nous l'avons dit,‭ ‬les défectuosités mettent plusieurs années à apparaître.‭ Et au fur et à mesure que l'on découvre des titres défectueux, on constate qu'ils se situent de plus en plus dans des années plus récentes.
‭Ainsi, les "années terribles" 2008-2009 représentaient 56% des défectuosités mi-2016, 46% début 2018, 36% actuellement. Et les années postérieures ont nettement pris le pouvoir, passant dans le même temps de 35 à 60%.

Autrement dit, plus on découvre de titres, plus ils sont "vers nous", et ‬rien n'indique que les dernières années,‭ ‬plus épargnées pour l'instant,‭ ‬le resteront. Peut-être se rempliront-elles petit à petit, peut-être ne bougeront-elles que peu (ce que nous souhaitons). Mais il nous faudra plusieurs années sans doute pour le savoir...‭ En attendant, prudence !
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!

Statistiques au 15/12/2019

Publicité

Publicité/Liens sponsorisés
 

Retourner vers « Sujets archivés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Common Crawl [Bot] et 0 invité